Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SE SYNDIQUER

Bulletin d’adhésion 

 en cliquant ici

 

REUNIONS D'INFORMATION SYNDICALE

 

Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués.

 

Y participer est un droit  : les textes réglementaires actuellement en cours (arrêté du 29/08/2014 publié le 3 septembre et circulaire du 16/09/2014) autorisent la participation à 3 réunions d’information syndicale par année scolaire, dont une « pendant le temps de présence devant élèves ».

 

Prévenez simplement votre IEN 48h avant (modèle de lettre à télécharger ci-dessous) ainsi que les parents (« Par ailleurs, les parents d'élèves doivent être informés de la tenue des réunions d'information syndicale susceptibles de concerner les enseignants de l'école dans laquelle leurs enfants sont scolarisés. »)

 

En cas de problème, contactez immédiatement le SNUDI-FO

(06.59.48.35.69.  ou  07.64.08.10.01)

 

Venez nombreux vous informer,  

 

 discuter pour agir avec le SNUDI-Force Ouvrière.

 

 

Téléchargez la lettre type à envoyer à votre IEN 48 h avant la réunion


Téléchargez le tract à afficher dans l’école

 

 

Si vous souhaitez qu’une réunion soit organisée dans votre école, contactez-nous (06.59.48.35.69)

 

 

Venez nombreux vous informer, discuter pour agir avec le SNUDI-FO 

RAPPEL

Les dispositions réglementaires qui s’imposent à tous permettent à chaque enseignant de participer à une réunion de trois heures par trimestre et ainsi à quatre réunions par an qu’ils peuvent récupérer sur toute la «partie du service qu’ils n’effectuent pas devant élève», soit aussi sur les animations pédagogiques, contrairement aux habitudes départementales !

Précision : la notion d’animation pédagogique obligatoire n’existe pas.

Télécharger les textes réglementaires

  Téléchargez la lettre type à envoyer à votre IEN

Derniers Articles

  • Réunions d'Informations syndicales
    REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE Projet d'évaluation, Inclusion scolaire, Mouvement, Carte scolaire, ... Redécoupage des circonscriptions, Redéploiement RASED, Transformation des ZIL en BD : venez nombreux pour organiser les actions possibles et toutes...
  • AG et CTA
    Cher(e) collègue, Tu as reçu le mail qui t'invite à venir, le lundi 30 janvier 2017 à notre AG annuelle du syndicat, dès 9h30 au siège de l'UD FO à Nice Pense à nous répondre , si ce n'est déjà fait, sur ta participation à cette AG Deux jours après, nous...
  • Réunion d'information syndicale
    Le samedi 14 janvier 2017, de 9h à 12h à Cannes la Bocca, Ecole Saint Exupéry Rue Honoré de Balzac Venez nombreux vous informer ! Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués. Y participer est un droit et ces 3 heures seront donc récupérables...
  • APC
    Un écran de fumée pour tenter de faire oublier le projet d’évaluation des enseignants ? vendredi 25 novembre 2016 Depuis plusieurs semaines, la Ministre de l’Education nationale prétend, avec la mise en œuvre du non-protocole PPCR, à imposer aux enseignants...
  • Livret unique numérique
    Livret scolaire unique numérique ou pas, le SNUDI-FO en demande la suspension vendredi 25 novembre 2016 En lien avec le socle commun et les nouveaux programmes, les enseignants sont sollicités par leur hiérarchie pour mettre en place de nouvelles modalités...
  • Réunions Information syndicale
    Réunions d'Information Syndicale Le samedi 19 novembre 2016, de 9h à 12h à Nice, Union Départementale FO 63 bd Gorbella. Venez nombreux vous informer ! Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués. Y participer est un droit et ces 3 heures...
  • RENTREE 2016
    Face à la dégradation des conditions de travail, les revendications ne manquent pas, notre détermination non plus ! mardi 30 août 2016 Le gouvernement a publié autoritairement la loi El Khomri le 9 août, contre l’avis des confédérations FO et CGT et la...
  • Retrait de la loi El Khomri
    La loi El Khomri pour les salariés du privé contre laquelle nous nous battons depuis plusieurs mois c'est l'inversion de la hiérarchie des normes ! Non à la remise en cause de notre droits durement gagnés par nos aînés ! Public, privé, ensemble pour protéger...

Actualite

 

 

17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 15:59

statut

« RYTHMES SCOLAIRES » : UN PRETEXTE POUR

DEREGLEMENTER NOS HORAIRES DE TRAVAIL !

 

En supprimant la samedi matin et en imposant l’aide personnalisée, les décrets Darcos ont désorganisé les écoles, et considérablement dégradé les conditions de travail des enseignants et des élèves. Ils ont permis la suppression de 3000 postes d’enseignants spécialisés (E et G) de RASED.

Le ministre, qui porte une lourde responsabilité dans cette situation, entend poursuivre en encourageant une campagne pour la semaine de 9 demi journée avec le mercredi travaillé.

 

« Semaine de neuf demi journée, horaires décalés en relation avec les collectivités locales, … »

La circulaire de rentrée 2010 (BO du 18 mars)  encourage « l’organisation de la semaine en neuf demi-journées (du lundi au vendredi en incluant le mercredi matin) (…) chaque fois qu’elle rencontre l’adhésion ».

Elle demande de soutenir et d’accompagner « les projets d’école qui prendront explicitement en compte l’aménagement du temps scolaire (…): semaine de neuf demi-journées, horaires décalés, articulation avec l’accompagnement éducatif, etc », cela « en relation avec les collectivités locales, les parents d’élèves et les enseignants ».

 

C’est donc école par école, en partenariat étroit avec les élus locaux que devraient être définie l’organisation des obligations de services des enseignants du 1er degré. C’est la fin  de la définition nationale des obligations de services.

 

… et « statut pour les directeurs et les écoles » pour avancer vers les EPEP


Le SNUDI-FO constate que la campagne médiatique accompagnant la publication de la circulaire de rentée 2010 est concomitante à la nomination du député Frédéric Reiss, par le 1er ministre (JO du 19 mars 2010) à la tête d’une mission pour « réfléchir à un statut pour les directeurs et les écoles ».

 

Pour mémoire, le député Reiss est l’auteur du projet de loi visant à généraliser la mise en place des EPEP contre l’école républicaine.

 

C’est un plan d’ensemble contre le statut des enseignants fonctionnaires d’Etat qui vise :

à faire dépendre les obligations de service des enseignants des collectivités territoriales et des associations diverses pour les placer sous la tutelle de celles-ci ;

à augmenter leur temps de présence et de travail en généralisant en particulier le travail le mercredi, avec classe le matin et animations pédagogiques l’après-midi ;

à favoriser la confusion entre le scolaire et le périscolaire.

 

Les enseignants refusent à Lyon, Rennes, Angers, Mulhouse …

Tous les projets et tentatives d’instaurer une  nouvelle organisation de la semaine scolaire sur 9 demi journée ont été, rejetée cette année par la majorité des enseignants et des parents à Lyon, Rennes, Grenoble, Angers, Brest ou Mulhouse…

La plupart de ces villes, ainsi que celle de Chaumont (dont Luc Chatel est maire), font partie du «réseau des villes éducatrices». Ce « Réseau » ne cache pas ses intentions : « Nous demandons la reconnaissance par voie législative du concept déjà largement expérimenté de Projet Educatif Local comme cadre territorial de contractualisation et de coordination possible des politiques éducatives avec les villes volontaires »

 

Plus récemment en Gironde, les enseignants ont rejeté à plus de70%  le projet de semaine sur 9 demi- journées. L’Inspecteur d’Académie a dû annoncer au CDEN du 26 mars qu’il maintenait la semaine sur 4 jours.

 

Les enseignants refusent de se soumettre, sous prétexte de rythmes scolaires, aux contingences politiques locales, aux exigences des associations via les conseils d’école, aux horaires à géométrie variable, à la confusion scolaire/périscolaire...

Ils refusent de voir leur statut de fonctionnaire d’Etat menacé par ces projets de transfert de la compétence scolaire aux collectivités territoriales.

 

Le SNUDI-FO n’acceptera pas. Il interviendra à chaque fois, aux côtés des enseignants, pour faire respecter le statut d’enseignant fonctionnaire d’Etat, le respect de l’indépendance professionnelle et de la liberté pédagogique individuelle, le retour à des obligations de service définies nationalement exclusivement en heures d’enseignement.

 

Montreuil le 31 mars 2010

 

Le SNUDI-FO demande audience au ministre sur la question des rythmes scolaires.

Partager cet article

Repost 0
Published by Snudi FO 06 SNUDI-FO des Alpes-Maritimes