Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SE SYNDIQUER

Bulletin d’adhésion 

 en cliquant ici

 

REUNIONS D'INFORMATION SYNDICALE

 

Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués.

 

Y participer est un droit  : les textes réglementaires actuellement en cours (arrêté du 29/08/2014 publié le 3 septembre et circulaire du 16/09/2014) autorisent la participation à 3 réunions d’information syndicale par année scolaire, dont une « pendant le temps de présence devant élèves ».

 

Prévenez simplement votre IEN 48h avant (modèle de lettre à télécharger ci-dessous) ainsi que les parents (« Par ailleurs, les parents d'élèves doivent être informés de la tenue des réunions d'information syndicale susceptibles de concerner les enseignants de l'école dans laquelle leurs enfants sont scolarisés. »)

 

En cas de problème, contactez immédiatement le SNUDI-FO

(06.59.48.35.69.  ou  07.64.08.10.01)

 

Venez nombreux vous informer,  

 

 discuter pour agir avec le SNUDI-Force Ouvrière.

 

 

Téléchargez la lettre type à envoyer à votre IEN 48 h avant la réunion


Téléchargez le tract à afficher dans l’école

 

 

Si vous souhaitez qu’une réunion soit organisée dans votre école, contactez-nous (06.59.48.35.69)

 

 

Venez nombreux vous informer, discuter pour agir avec le SNUDI-FO 

RAPPEL

Les dispositions réglementaires qui s’imposent à tous permettent à chaque enseignant de participer à une réunion de trois heures par trimestre et ainsi à quatre réunions par an qu’ils peuvent récupérer sur toute la «partie du service qu’ils n’effectuent pas devant élève», soit aussi sur les animations pédagogiques, contrairement aux habitudes départementales !

Précision : la notion d’animation pédagogique obligatoire n’existe pas.

Télécharger les textes réglementaires

  Téléchargez la lettre type à envoyer à votre IEN

Derniers Articles

  • Réunions d'Informations syndicales
    REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE Projet d'évaluation, Inclusion scolaire, Mouvement, Carte scolaire, ... Redécoupage des circonscriptions, Redéploiement RASED, Transformation des ZIL en BD : venez nombreux pour organiser les actions possibles et toutes...
  • AG et CTA
    Cher(e) collègue, Tu as reçu le mail qui t'invite à venir, le lundi 30 janvier 2017 à notre AG annuelle du syndicat, dès 9h30 au siège de l'UD FO à Nice Pense à nous répondre , si ce n'est déjà fait, sur ta participation à cette AG Deux jours après, nous...
  • Réunion d'information syndicale
    Le samedi 14 janvier 2017, de 9h à 12h à Cannes la Bocca, Ecole Saint Exupéry Rue Honoré de Balzac Venez nombreux vous informer ! Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués. Y participer est un droit et ces 3 heures seront donc récupérables...
  • APC
    Un écran de fumée pour tenter de faire oublier le projet d’évaluation des enseignants ? vendredi 25 novembre 2016 Depuis plusieurs semaines, la Ministre de l’Education nationale prétend, avec la mise en œuvre du non-protocole PPCR, à imposer aux enseignants...
  • Livret unique numérique
    Livret scolaire unique numérique ou pas, le SNUDI-FO en demande la suspension vendredi 25 novembre 2016 En lien avec le socle commun et les nouveaux programmes, les enseignants sont sollicités par leur hiérarchie pour mettre en place de nouvelles modalités...
  • Réunions Information syndicale
    Réunions d'Information Syndicale Le samedi 19 novembre 2016, de 9h à 12h à Nice, Union Départementale FO 63 bd Gorbella. Venez nombreux vous informer ! Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués. Y participer est un droit et ces 3 heures...
  • RENTREE 2016
    Face à la dégradation des conditions de travail, les revendications ne manquent pas, notre détermination non plus ! mardi 30 août 2016 Le gouvernement a publié autoritairement la loi El Khomri le 9 août, contre l’avis des confédérations FO et CGT et la...
  • Retrait de la loi El Khomri
    La loi El Khomri pour les salariés du privé contre laquelle nous nous battons depuis plusieurs mois c'est l'inversion de la hiérarchie des normes ! Non à la remise en cause de notre droits durement gagnés par nos aînés ! Public, privé, ensemble pour protéger...

Actualite

 

 

5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 14:14

7000 surnombres, ce sont 7000 classes à ouvrir en urgence,

 des postes à créer en maternelle, de Remplaçants,  dans les RASED … !

 

Les  réunions de rentrée et les Assemblées locales se succèdent depuis 48 heures. Les enseignants y expriment leur inquiétude et leur colère.

Au compte de la RGPP 400 000 postes de la Fonction Publique ont été supprimés en 4 ans dont 16 000 dans l’Education nationale. A cette rentrée les écoles perdent 1850 postes pour 5300 élèves supplémentaires. Le nombre de place au concours PE  tombe  à 3000 en 2011 contre 6577 en 2010, alors que 10 000 à 12 000 départs à la retraite en septembre 2011. Des milliers d‘EVS sont licenciés. Pourtant le ministre annonce qu’environ 7 000 enseignants du premier degré se retrouveront sans aucune affectation, au mépris des besoins immenses et des droits statutaires.

 

L’arrivée des jeunes stagiaires sans formation, parfois même sans tuteur, affectés loin de leur domicile, la suppression des RASED, le recul généralisé de la scolarisation des enfants de 2 ans et même de 3 ans, les projet d’EPEP, la remise en cause de la semaine scolaire et des congés… ne font que renforcer la détermination des enseignants à décider la grève le 7 septembre pour le retrait du projet gouvernemental sur les retraites.

 

Alors  que de tous les départements remontent des besoins, le ministre ose parler de surnombre ?

 - Dans l’Ain sur les 17 écoles en situation d’ouverture, seulement 6 ont une ouverture et  2 écoles sont touchées par des suppressions de classes, 13 n’obtiennent pas l’ouverture nécessaire ou ont une fermeture, alors que 93 collègues sont en surnombre. Dans le Val d‘Oise devant la mobilisation l’Inspecteur d’Académie doit ouvrir 21 classes en urgence 3 jours après la rentrée.

- A Marseille tous les enfants qui auront 3 ans entre le 1er septembre et les 31 décembre ne seront pas inscrit en maternelle et devront attendre un an pour y entrer. Après le reçu de la scolarisation des enfants de 2 ans (passé de 35,4 % en 2000 à 18% en 2008) ce sont les enfants de 3 ans qui sont interdit d’école. Dans l’Eure le nombre d’élève en maternelle a augmenté de 450 alors que seules 7 classes sont ouvertes soit 57 élèves par classe.

- Dans les Côtes d’Armor 12 postes de RASED sont gelés et non utilisés. Dans l’Essonne l’IA refuse d’affecter des enseignants sur les postes de RASED vacants alors que 180 collègues sont sans affectation.         

- Faut de moyens l’Inspecteurs d’Académie des Alpes maritimes tente d’imposer au brigades de remplacement le suivi des jeunes stagiaires. En Loire Atlantique il manque 25 tuteurs pour accompagner  120 stagiaires….

 

Des milliers d’E.V.S. licenciés d’ici à décembre

Sur consignes ministérielles les recteurs suppriment des milliers emplois d’EVS d’aide à la direction alors que les directeurs croulent sous les tâches. Dans le Vaucluse,67 emplois d'EVS sont supprimés au 1er Novembre, dans le Val d(Oise, 930 des 1340 emplois aidés seront licenciés au 1er décembre.

Les droits collectifs statutaires des enseignants des écoles sont bafoués:

Des centaines d’enseignants sont privés du droit à rejoindre leur famille car l’administration leur refuse leur INEAT. A Bordeaux des collègues campent depuis 5 jours devant le rectorat.

- A Paris 80 collègues en « surnombre » se voient proposé d’être « enseignants à tout faire » pour aider les écoles : aide « au soutien », « à l’inclusion », «  administrative », «  à l’enseignement des langues » … en totale contradiction avec l’obligation réglementaire de l’article 60.

- Dans l’Oise l’administration prétend vouloir modifier après la rentrée la répartition des classes entre  les enseignants.

- En Indre et Loire, dans l’Oise  les circulaires de rentrée entendent substituer le contrat d’objectif aux missions réglementaires des enseignants définies nationalement par décret.  

 

C’est ce que le ministre appelle lors de sa conférence de presse du 1er septembre: « une  école qui  soit en mesure d‘évoluer, d’innover, d’expérimenter… ».

 

Le SNUDI-FO intervient pour défendre chaque poste, chaque droit menacé.


Dans ce processus de destruction généralisée du statut et des droits collectifs, la réforme des retraites est un enjeu central.

Faire reculer le gouvernement sur les retraites, c’est faire valoir toutes les autres revendications.

Le SNUDI-FO appelle tous les enseignants à se réunir à tous les niveaux  pour affirmer l’exigence du retrait du projet de loi, décider la grève le 7 septembre et  manifester dans les cortèges Force Ouvrière.

 

Montreuil le 3 septembre 2010

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Snudi FO 06 SNUDI-FO des Alpes-Maritimes