Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SE SYNDIQUER

Bulletin d’adhésion 

 en cliquant ici

 

REUNIONS D'INFORMATION SYNDICALE

 

Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués.

 

Y participer est un droit  : les textes réglementaires actuellement en cours (arrêté du 29/08/2014 publié le 3 septembre et circulaire du 16/09/2014) autorisent la participation à 3 réunions d’information syndicale par année scolaire, dont une « pendant le temps de présence devant élèves ».

 

Prévenez simplement votre IEN 48h avant (modèle de lettre à télécharger ci-dessous) ainsi que les parents (« Par ailleurs, les parents d'élèves doivent être informés de la tenue des réunions d'information syndicale susceptibles de concerner les enseignants de l'école dans laquelle leurs enfants sont scolarisés. »)

 

En cas de problème, contactez immédiatement le SNUDI-FO

(06.59.48.35.69.  ou  07.64.08.10.01)

 

Venez nombreux vous informer,  

 

 discuter pour agir avec le SNUDI-Force Ouvrière.

 

 

Téléchargez la lettre type à envoyer à votre IEN 48 h avant la réunion


Téléchargez le tract à afficher dans l’école

 

 

Si vous souhaitez qu’une réunion soit organisée dans votre école, contactez-nous (06.59.48.35.69)

 

 

Venez nombreux vous informer, discuter pour agir avec le SNUDI-FO 

RAPPEL

Les dispositions réglementaires qui s’imposent à tous permettent à chaque enseignant de participer à une réunion de trois heures par trimestre et ainsi à quatre réunions par an qu’ils peuvent récupérer sur toute la «partie du service qu’ils n’effectuent pas devant élève», soit aussi sur les animations pédagogiques, contrairement aux habitudes départementales !

Précision : la notion d’animation pédagogique obligatoire n’existe pas.

Télécharger les textes réglementaires

  Téléchargez la lettre type à envoyer à votre IEN

Derniers Articles

  • Réunions d'Informations syndicales
    REUNIONS D’INFORMATION SYNDICALE Projet d'évaluation, Inclusion scolaire, Mouvement, Carte scolaire, ... Redécoupage des circonscriptions, Redéploiement RASED, Transformation des ZIL en BD : venez nombreux pour organiser les actions possibles et toutes...
  • AG et CTA
    Cher(e) collègue, Tu as reçu le mail qui t'invite à venir, le lundi 30 janvier 2017 à notre AG annuelle du syndicat, dès 9h30 au siège de l'UD FO à Nice Pense à nous répondre , si ce n'est déjà fait, sur ta participation à cette AG Deux jours après, nous...
  • Réunion d'information syndicale
    Le samedi 14 janvier 2017, de 9h à 12h à Cannes la Bocca, Ecole Saint Exupéry Rue Honoré de Balzac Venez nombreux vous informer ! Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués. Y participer est un droit et ces 3 heures seront donc récupérables...
  • APC
    Un écran de fumée pour tenter de faire oublier le projet d’évaluation des enseignants ? vendredi 25 novembre 2016 Depuis plusieurs semaines, la Ministre de l’Education nationale prétend, avec la mise en œuvre du non-protocole PPCR, à imposer aux enseignants...
  • Livret unique numérique
    Livret scolaire unique numérique ou pas, le SNUDI-FO en demande la suspension vendredi 25 novembre 2016 En lien avec le socle commun et les nouveaux programmes, les enseignants sont sollicités par leur hiérarchie pour mettre en place de nouvelles modalités...
  • Réunions Information syndicale
    Réunions d'Information Syndicale Le samedi 19 novembre 2016, de 9h à 12h à Nice, Union Départementale FO 63 bd Gorbella. Venez nombreux vous informer ! Ces réunions sont ouvertes à tous, syndiqués ou non syndiqués. Y participer est un droit et ces 3 heures...
  • RENTREE 2016
    Face à la dégradation des conditions de travail, les revendications ne manquent pas, notre détermination non plus ! mardi 30 août 2016 Le gouvernement a publié autoritairement la loi El Khomri le 9 août, contre l’avis des confédérations FO et CGT et la...
  • Retrait de la loi El Khomri
    La loi El Khomri pour les salariés du privé contre laquelle nous nous battons depuis plusieurs mois c'est l'inversion de la hiérarchie des normes ! Non à la remise en cause de notre droits durement gagnés par nos aînés ! Public, privé, ensemble pour protéger...

Actualite

 

 

15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 22:52

IMG_4047-copie-2.JPG

  IMMENSE MOBILISATION de tous les personnels

Hier, 14 novembre, la grève nationale des personnels enseignants du premier degré et des personnels territoriaux pour la suspension de la réforme des rythmes scolaires et l’abrogation du décret Peillon, a confirmé l’immense mobilisation et le profond rejet des personnels de toutes catégories soutenus par les parents d’élèves contre ce premier acte de la territorialisation de l’école publique qu’entend poursuivre le ministre Peillon. 

La grève et les manifestations étaient appelées par les fédérations FO de l’enseignement et des services publics et de santé, les fédérations CGT de l’enseignement et des services publics, les fédérations SUD Solidaire de l’enseignement et des services publics et la FAEN. Dans plusieurs dizaines de départements, les sections du SNUIPP-FSU (dont les Alpes-Maritimes) se sont associées à la grève et aux manifestations, d’autres avaient fait le choix de maintenir un appel à la grève le 13 novembre.

Plus de 50% des personnels étaient en grève, 90% dans certains départements. Des manifestations très nombreuses se sont déroulées dans toutes les villes : 15 000 à Paris, 2 500 à Lyon, 3 500 à Marseille, 3 000 à Bordeaux, 2 000 à Toulon...

Dans les Alpes-Maritimes, c'est 2 000 personnes, enseignants, personnels territoriaux et parents qui ont manifesté à Nice (sachant qu'un certain nombre n'ont pu rejoindre la manifestation compte tenu des embouteillages plus importants que d'habitude sur l'autoroute...). 

Les personnels étaient aussi  massivement en grève (plus de 75% des enseignants, plus de 50 % des personnels territoriaux). 

C'est plus 155 écoles qui étaient fermées.

Cette grève et ces manifestations sont le résultat de centaines et centaines de réunions et d’assemblées avec les organisations syndicales dans les écoles, les communes, les circonscriptions, les arrondissements.

Ce matin, il apparaît que le ministre reste sourd à l’exigence d’ouverture de négociations sur les revendications. Il annonce maintenir sa réforme en l’état, il n’envisage aucune discussion ni négociation. Niant toute réalité, il prétend que dans 93,5% des communes, sa réforme s’applique avec succès ! Mieux ou pire, il annonce pour les prochains jours l’ouverture de son chantier d’adaptation des statuts de toutes les catégories de personnels à son programme de territorialisation de l’école publique.

Dès hier, dans de multiples assemblées et réunions, les personnels ont discuté de cette situation : le ministre est sourd ; il ne nous laisse d’autres choix que de discuter de la suite de notre mouvement, de la suite de notre grève. La poursuite de la grève y compris sous la forme de sa reconduction a été discutée dans plusieurs assemblées générales, notamment à Paris. Ainsi, à Bordeaux, 106 professeurs des écoles réunis à l’initiative du SNUDI-FO le 13 novembre, ont adopté une motion : « (...) nous pensons que ce n’est pas par des journées d’action à répétition que nous obtiendrons satisfaction, nous sommes prêts à poursuivre la grève jusqu’à obtention de la suspension de la réforme, seule à même de contraindre le ministre à retirer son décret... ».

Cette question est à l’ordre du jour.

Le SNUDI FO 06 appelle tous les personnels, enseignants et territoriaux à se réunir dés aujourd'hui dans les écoles pour discuter des suites à donner à la mobilisation si le ministre reste sourd à nos revendications !

C’est dans cet état d’esprit et avec cette préoccupation que la fédération et ses syndicats participeront dans les jours prochains à tous les niveaux aux réunions intersyndicales qui vont se tenir pour réaliser l’action commune pour faire reculer le ministre.

Monsieur le Ministre, il est encore temps. 

C’est en fonction de vos réponses que les personnels vont décider. 

La FNEC FP-FO prendra toutes ses responsabilités.

Téléchargez le communiqué de la FNEC-FP-FO


 

Ce jeudi 14 après-midi , le SNUDI-FO 06 a été reçu en préfecture et a pu présenter au représentant de l’état dans notre  département les revendications des personnels en grève pour  « l’abrogation du décret sur les rythmes scolaires et la suspension immédiate de sa mise en œuvre »  (les autres organisations syndicales avaient décidé, pour des raisons qui nous échappent, de ne pas confirmer la demande d’audience commune qui avait été programmée).  


Partager cet article

Repost 0
Published by Snudi FO 06 SNUDI-FO des Alpes-Maritimes - dans RYTHMES SCOLAIRES